• Le Matin des Magiciens

     

    Un livre culte, à la fois déroutant et fascinant qui a, à l'époque, suscité de nombreuses et vives discutions... C'est pourtant, et surtout, une invitation à penser autrement, à faire entrer un peu de poésie et d'impertinence dans un monde froidement technique et matérialiste, un grand bol d'air...

    Les auteurs répètent régulièrement qu'ils ne sont pas de nouveaux gourous, qu'ils ne veulent pas créer une secte quelconque et farfelue. Non, ils s'interrogent sur des événements extra-ordinaires, ils ouvrent le champ du possible. Les esprits cartésiens seront mis à dure épreuve, les autres plus ouverts seront troublés par des récits nous semblant extraordinaires et qui mêlent joyeusement mais avec sérieux, les connaissances les plus pointues (de l'époque) et les savoirs anciens, traditionnels ou mythologiques...

    J'avais entendu parler de ce livre, il peut déranger et certains le jetteront par dessus l'épaule ou le prendront pour une farce, d'autre, comme moi, y verront une ouverture, une passerelle troublante jetée vers d'autres possibilités. Troublant résume bien l'esprit de ce livre. Je le feuillette à nouveau, de temps à autre,

     

    Le Matin des Magiciens

     

     

    Le Matin des magiciens, introduction au réalisme fantastique est un livre de Louis Pauwels et

     Jacques Bergier publié en octobre 1960 et se présentant comme une « introduction au

     réalisme  fantastique ».

     

     

    Cet ouvrage de plus de 500 pages dans son édition originale se présente comme un récit, « parfois légende et parfois exact », consacré à « des domaines de la connaissance à peine explorés », « aux frontières de la science et de la tradition ». Son contenu aborde des thèmes aussi divers que l'alchimie, les sociétés secrètes, les civilisations disparues, les récurrences insolites, les religions et les sciences occultes ou l'ésotérisme. Il repose sur des témoignages anciens (comme les manuscrits de la mer Morte), des recherches et des livres d'auteurs reconnus ou méconnus, des articles de revues spécialisées et des ouvrages de science-fiction ou de littérature fantastique. Ce livre, véritable phénomène éditorial, vendu à un million d’exemplaires, a remis au goût du jour le réalisme fantastique, inspiré la revue Planète, et la collection L’Aventure mystérieuse, où Jacques Bergier publiera plusieurs ouvrages.

    Ce projet vient de la rencontre entre le journaliste et écrivain Louis Pauwels, et l'ingénieur chimiste Jacques Bergier, passionné par toutes sortes de mystères. La mise en forme du livre nécessite cinq années, sur la base d'une volumineuse documentation. L'objectif des auteurs est alors d'éveiller la curiosité du public : « Il y aura sans doute beaucoup de bêtises dans notre livre, répétons-le, mais il importe assez peu, si ce livre suscite quelques vocations et, dans une certaine mesure, prépare des voies plus larges à la recherche ».

    Soutenus par certains, dont le sociologue Edgar Morin qui publie des articles favorables dans Le Monde, vitupérés par l’Union rationaliste qui les attaque dans l'ouvrage collectif Le Crépuscule des magiciens, les auteurs du Matin des magiciens poursuivent leur mouvement, qu'ils qualifient de « réalisme fantastique », avec, comme principal organe, la revue Planète.

    Le Matin des magiciens, phénomène sociologique non négligeable, a remis à la mode l'imaginaire, l'irrationnel et l'étrange, qui avaient été, à partir des années 1920, en partie revalorisés par les premiers surréalistes, mais dans une optique sensiblement différente.

    Le groupe Martin Circus s'en inspire, en 1969, dans sa chanson Le Matin des magiciens

    « Professeur CHORONMai 68... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Septembre à 12:08

    J'ai ce livre, parmi d'autres du même genre, et il me plait de le relire de temps à autre.

    Merci d'en parler, amicalement.

      • Mercredi 13 Septembre à 15:18

        C'est vrai que c'est LE livre-référence dans son genre, l'un des premiers et l'un des plus sérieusement documentés... souvent imité, jamais égalé.

        Merci de ce passage sur mon blog.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :